"Les yeux fixés sur Jésus-Christ, qui est à l'origine et au terme de la foi" He 12,2

Retrouvez les précédents Fioretti…

Billet du 29 avril 2018

Un des fruits de la prière du Monastère Invisible…

« Mon père a toujours vu le Seigneur comme une hypothétique présence et un doux remède pour les angoissés de la vie. Cette attitude me désespérait et je me promettais depuis de longues années de tout faire pour sauver son âme.  Comment y arriver en vivant à 1000 km de lui ? Avant de débuter des allers-retours à son chevet, je demandais au groupe de prière du Monastère Invisible de la paroisse Saint-Antoine et aux adorateurs perpétuels de me soutenir dans la prière. Lors de mon dernier voyage je demandais à la paroisse la plus proche si un prêtre voudrait bien dire une prière près de mon père. On confie cela au Père Gustave, suave et inattendu cadeau, aumônier de mon fils dix ans plus tôt au Foyer de Charité avec qui nous avions tissé des liens d’amitié. Lorsqu’il demanda à mon papa semi-comateux s’il voulait se rapprocher de Dieu, celui-ci serra fort ses paupières déjà closes, tout en pressant avec vigueur ma main, à ma grande surprise, en signe d’assentiment. Quinze jours après, je revenais fortuitement auprès de lui pour trente-six heures. Une heure et demi avant notre séparation, alors que je récitais le chapelet à la Divine Miséricorde, il s’éteignit dans mes bras. Deuxième souhait exaucé que je n’osais même pas espérer. Il est certain que tout au long de cet épisode de ma vie, j’ai ressenti au plus profond de moi mes forces décupler, chaque prière de chacune de mes amies me renforçant, jour après jour, dans la certitude que Dieu les avait entendues et grâce à elles avait eu pitié de mon père et de moi.

Merci Seigneur pour votre si grande Miséricorde ! »                                     Vincianne

Billet du 8 avril 2018

Réseau Welcome

L’accueil d’un demandeur d’asile chez nous : une authentique rencontre humaine !

À travers la découverte et la compréhension mutuelles de nos cultures et codes sociaux, de nos religions – nos premiers accueillis étaient bouddhistes, le dernier musulman.

À travers aussi les relations de respect et de confiance qui se sont tissées entre nous et qui ont vite évolué vers une amitié profonde et durable.

Au bout du compte, l’expérience de la richesse de ce contact imprévu avec des êtres à la fois si lointains et si proches, si différents mais si semblables.

(Témoignage d’une famille d’accueil – Florence et Benoît Marcilhacy)

Billet du 4 février 2018

Etre chef scout !

« Ayant été plongé dans le scoutisme depuis l’âge de 8 ans, il m’a paru naturel de m’engager comme chef, pour que d’autres aient la chance de vivre ce qui m’avait fait grandir. Mais au lieu de continuer à consommer, j’ai découvert l’aventure du côté responsabilité, organisation et pédagogie… Et c’est ce qui m’a le plus apporté ! J’ai eu la chance d’être chef avec différents garçons pendant 4 ans : des amis mais aussi certains que je rencontrais pour la première fois. Nous avons appris ensemble à utiliser les points forts de chacun pour faire grandir les jeunes qui nous étaient confiés, et surmonter les difficultés que nous rencontrions. »

  Henri, ancien chef de troupe

« Après 8 années de scoutisme à avoir beaucoup reçu de mes cheftaines, il était naturel pour moi de redonner ce que j’avais reçu. Et je n’ai pas simplement donné, j’ai surtout beaucoup reçu des jeunes qui m’étaient confiées ! Devoir les faire grandir m’a demandé une certaine exigence personnelle et une unité de vie.
Je rends grâce aussi pour la magnifique progression aînée que le scoutisme m’a permis de vivre et qui a été un tremplin pour ma vie d’adulte. Mon engagement de cheftaine ne m’a pas fait perdre de temps, il m’a appris à mieux me connaître, mieux me donner et à aimer ceux que je rencontrais avec ma volonté : que demander de mieux pour partir dans la vie ? »

                                                                                                                     Marie, ancienne cheftaine de jeannettes

Le groupe SUF Saint-Jean-Paul-II recherche des cheftaines pour accompagner sa meute. š  suf.jeanpaul2@gmail.com

Le groupe Saint-Jean-Marie-Vianney recherche une cheftaine avec un CEP1-guide pour le camp des guides du 9 au 23 juillet. š siadous.suf@gmail.com

Merci pour nos jeunes !

 « Que la force soit avec toi ! »

Billet du 21 janvier 2018

Un an déjà : en janvier 2017, affaiblie par la maladie, je suis interpellée par la proposition de recevoir le Sacrement des malades. Au départ… réticente, mais après réflexions et prières, je le reçois lors d’une messe paroissiale priante et fraternelle. Quelle ferveur !

Je réalise aujourd’hui que c’est un acte de foi posé dans ma vie chrétienne, un formidable lâcher-prise et la chance de ressentir en profondeur la tendresse de Dieu. C’est vrai encore aujourd’hui pour moi et mes proches. Et comme le dit la liturgie : « Désormais la force de Dieu agit dans votre faiblesse ».   C.L.

Un moyen de vivre et faire vivre plus intensément la messe

Billet du 17 décembre 2017

Le service est simple : projeter chants et étapes de la liturgie au cours de la messe, favorisant une communion entre l’assemblée, l’équipe d’animation et le prêtre.

J’ai redécouvert la messe grâce à ce service ! Connaître le déroulement de la messe dans le moindre détail pour préparer les présentations m’a permis de mieux connaître les 4 grandes parties de la messe : accueil, Parole, Eucharistie et envoi ; et plus particulièrement la liturgie eucharistique.

Cela m’a fait redécouvrir la symbolique sous-jacente et m’a permis de me recentrer sur le cœur de la messe, la consécration du pain et du vin.

A travers ce service, le Seigneur m’a permis de redécouvrir les fondements de ma Foi et au-delà de l’approfondir. Si on a toujours un peu le trac avant de commencer, je vis plus profondément la messe à chaque fois que je projette ! J’ai appris que le Seigneur est constamment derrière nous, à nous soutenir, dès que nous nous engageons, peu importe les petits aléas (problème technique, de coordination …), Il nous porte et nous donne toujours sa grâce lorsque nous apportons notre modeste pierre à son édifice ! Il suffit de faire le premier pas …

Les retours des paroissiens sont très positifs : la projection les aide à participer plus intensément à la messe !

Alors n’hésitez pas, rejoignez-nous et le Seigneur fera le reste ! Au-delà de la technique, accessible à tous avec formation prévue pour tout nouveau projectionniste, cela demande juste concentration et réactivité !

Maryse

Au service du catéchuménat pour adultes.

Billet du  3 décembre 2017

Accompagner ceux qui le demandent vers les sacrements de l’initiation chrétienne permet de réaliser que l’Esprit Saint est toujours à l’œuvre dans notre monde, appelant des personnes qui désirent mieux connaître ce Christ qui les attire au cœur même de leur vie :

  • un homme réalise que les excès de son comportement l’ont conduit aux portes de la mort. Il ressent soudain un appel intérieur à changer de…
  • Un étudiant approfondit l’histoire de l’Église et finit par croire que cette institution est plus qu’une construction humaine…
  • Une jeune femme, orpheline très jeune, a toujours senti une présence aimante et consolante et se demande qui est ce Dieu inconnu…
  • Une musulmane ressent un désir de rentrer dans une église, y contemple la statue d’un homme sur une croix et s’en trouve consolée…
  • Un homme à qui des amis demandent de devenir le parrain de leur enfant se questionne : est-ce un appel de Dieu pour demander le baptême ?

 

Ce désir les pousse un jour à rencontrer un prêtre pour trouver ce qu’ils cherchent. Puis nous accompagnons chaque personne sur son propre chemin vers le Seigneur…

Edgar et Jacqueline

 

Les clefs de Saint-Antoine…

Billet du 19 novembre 2017

Au service du Seigneur, faites-vous plaisir en rejoignant l’équipe qui ferme les portes de l’église Saint-Antoine, maison de Dieu et porte du ciel.

« Beau cadeau contre un tour de clé : il y a trois ans j’ai répondu à l’appel. Vérifier que personne ne reste enfermé, un tour de clé, mes compétences étaient validées. Je n’imaginais pas alors, qu’à travers ce service le Christ m’attendait. Seule dans cette église alors que la nuit tombe sur la ville, dans la chapelle du St Sacrement, je m’agenouille et prie devant le tabernacle. Un cœur à cœur, hors du temps, moment privilégié sans limite c’est moi qui ferme ! S’ensuit un petit tour vers Marie, où avant d’éteindre le spot qui éclaire son image, je lui confie mes prières. Passage furtif dans
la sacristie pour tout éteindre. Je remonte la nef en m’imprégnant de cette paix
et de ce silence, en gardant au fond de mon cœur  ce moment précieux.
Un beau cadeau ! Merci Seigneur. »      Anne-Laure 

 Henri et Martine Amar : 06 84 92 47 70     contact@servianet.fr      

PULSATE! fait sa rentrée

Billet du 5 novembre 2017

 Pulsate! est un réseau paroissial qui met en relation des professionnels avec des chômeurs dans le montage de nouveau projets professionnels. Voici quelques échos de son action :

« Je trouve à Pulsate! un lieu, un espace et la capacité de travailler à mon rebond professionnel en humanité, identité et spiritualité, en étant soutenu en fraternité par des paroissiens en activité. » Philippe

« Pulsate!, ce fut pour moi le signe visible d’une communauté chrétienne soucieuse de prendre à bras le corps cette espèce de “mal tabou” qu’est la perte d’emploi. » Géraud

« Foi, fraternité, entraide… Entourée par l’équipe bienveillante de Pulsate!, je retrouve confiance grâce aussi aux conseils qui s’échangent pour construire nos démarches. » Anne

« Pulsate et aperietur vobis :  frappez, il vous sera ouvert. J’ai frappé à la porte du groupe paroissial pour y trouver bienveillance et conseils très professionnels. Fraternité et solidarité chrétiennes ont donné de bons fruits. » François