"Les yeux fixés sur Jésus-Christ, qui est à l'origine et au terme de la foi" He 12,2

Saint(e) du jour

Saint Jean Eudes - Fondateur des Eudistes et de l'Institut Notre-Dame de Charité (✝ 1680)

Il est contemporain de saint Vincent de Paul et sa vocation s'explique en grande partie par la situation religieuse de la France à son époque. Le peuple, écrit-il, «avait remplacé la foi par la sorcellerie et la superstition»; les puissants «donnaient l'exemple de tous les vices»; les prêtres étaient «ignorants et souvent corrompus, abandonnant leur troupeau dès qu'apparaissaient la peste ou une épidémie». Pour y remédier, s'appuyant sur ses dons évidents pour la prédication, il organise des «missions paroissiales», en Bretagne, en Normandie, en Bourgogne et jusqu'à la cour du roi Louis XIV, pour une annonce systématique de l'Évangile, près de cent quinze missions entre 1632 et 1675. Pour mieux se consacrer à cet apostolat, il quitte l'Oratoire en 1643 et fonde, à Caen, "la Congrégation de Jésus et de Marie" (les Pères eudistes), qui se voue aux missions ainsi qu'à la fondation des séminaires pour la formation d'un meilleur clergé. En 1642, il crée également "l'Institut Notre-Dame de Charité", dont les religieuses se consacreront, entre autres ministères, à la réhabilitation des femmes prostituées. Son action s'appuie sur la compassion du cœur de Marie et la miséricorde du cœur de Jésus. Ayant renoncé à la charge de premier supérieur général de sa congrégation, il s'éteint à Caen en 1680, à l'âge de soixante-dix neuf ans. Il a été canonisé le 31 mai 1925.Voir aussi sainte Marie-Euphrasie Pelletier.Saint Jean Eudes (1601-1680) Missionnaire dans l'âme, ce prêtre de la deuxième génération de la Réforme catholique va, sa vie durant, contempler la miséricorde et l'amour du Christ tout en s'impliquant dans une intense activité apostolique.Figures de sainteté - site de l'Eglise catholique en France Partez à la découverte de l’église de Ri, dans l’Orne, village natal de St jean Eudes (1601, baptistère d’époque), grand apôtre et évangélisateur pour ses contemporains normands ... (diocèse de Séez) - vidéo.Né à Ri, dans l'Orne, en 1601, il entre chez les Oratoriens et parcourt le Cotentin, en fondant un institut pour les filles repenties, en assistant les pestiférés et les prisonniers impliqués dans la révolte des Nu-pieds. Outre les missions, il fonde des séminaires à Caen, Coutances, Lisieux, Rouen, Evreux et Rennes. Il répand la dévotion aux Cœurs de Jésus et de Marie. Le diocèse de Coutances lui doit la construction de la chapelle du séminaire. Source: Liturgie des heures du diocèse de Coutances et Avranches 1993.Voir aussi: - Jean Eudes... (diocèse de Soissons, Laon et Saint-Quentin)- Saint Jean Eudes, bientôt docteur de l'Eglise? (Radio Vatican, le 3 décembre 2016)Mémoire de saint Jean Eudes, prêtre, qui s’adonna plusieurs années, dans la Congrégation de l’Oratoire, à la prédication dans les paroisses, principalement en Normandie, puis fonda la Congrégation de Jésus et de Marie pour la formation sacerdotale dans des séminaires, et une autre, celle des moniales de Notre-Dame de la Charité, pour consolider dans la vie chrétienne des femmes pénitentes. Il favorisa tant qu’il put la dévotion aux cœurs de Jésus et de Marie et s’endormit pieusement dans le Seigneur à Caen, en 1680.